La Chine bâtit, la France protège

La maquette de l’opéra de Jǐnán 济南, petite capitale (un peu plus de 2 millions d’habitants) de la province chinoise du Shandong est impressionnante. Non pas parce que l’architecture est due au Français Paul Andreu, juste retour des choses après que le Sino-américain Pei a planté sa pyramide de résille dans la cour du Louvre. Mais parce que la Chine d’aujourd’hui fourmille de chantiers de construction. Pendant que la France n’en finit pas de protéger son patrimoine.

Certes, Lyon achève son musée des Confluences, Marseille Euroméditerranée et Bordeaux sa Cité du vin. Mais rien n’est pas comparable. Ce qui tiendra lieu d’opéra à Jinan dans ce vaste jardin n’est qu’un centre d’art au milieu d’une forêt de tours qui feraient penser au plan Voisin (ci-dessous) qui faillit rayer de la carte le quartier du Marais à Paris dans les années 1920.

Ainsi va le monde. La Chine vit ses Trente glorieuses et rattrape le temps perdu.Europe, réveille-toi  !

 

 

G.F.

1 057 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :