La France de la volonté écologique

Depuis six ans, l’hebdomadaire La Vie publie un palmarès de l’écologie avec une carte qui met 95 département au banc d’essai. Olivier Nouaillas a fait noter de 0 à 20 chaque département par 7 critères, la note étant ensuite divisée par 7. Les 7 critères sont la gestion des déchets (ramassage des ordures, sites pollués voire radioactifs), le respect de l’Agenda 21 par les collectivités territoriales, le nombre de producteurs en agriculture biologique, la qualité de l’air (concentrations de polluants, rejets industriels), la qualité de l’eau (nitrates, phosphates, poissons des rivières, eaux potables), énergies renouvelables (photovoltaïque, éolienne) et protection de la biodiversité (espaces protégés, abondance des papillons par jardins, etc.).

Surprise : la Gironde et la Loire Atlantique, deux départements très urbanisés sont sur le podium car ils ont misé sur la biodiversité, la qualité de l’eau, des marais. Plus globalement, la France de l’Ouest moins industrielle semble plus apte à défendre son pré carré écologique que la France de l’Est et du Nord.

L’enquête excellente menée par Olivier Nouaillas publie des cartes et des palmarès pour les 7 critères et les résultats sont très différents de ce qui est donné en « moyenne » dans la carte de synthèse : la carte sur la gestion des déchets souligne les bienfaits de la taxe individuelle dans certaines collectivités. La Savoie et l’Isère sont les « championnes » de l’eau et de la biodiversité, la Haute-Garonne mise sur les énergies renouvelables (solaire, petit hydraulique).

Ce dossier est une mine, aussi parce qu’il donne la parole à deux femmes : l’une, actuelle ministre de l’Écologie soumise au feu de la conférence environnementale, des gaz de schiste, des OGM, de l’aéroport nantais ; l’autre, plus inattendue, la mystique Hildegarde de Bingen (1098-1179), une abbesse rhénane, docteure de l’Église depuis le 7 octobre 2012, qui aurait pu être élue « première écologiste de l’Histoire » avant même l’Italien François d’Assise.

 

Pour en savoir plus :
– le dossier d’Olivier Nouaillas, La Vie, n° 3501, 4-10 octobre 2012
http://saintehildegarde.com

 

1 050 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :