La géographie peut-elle tuer ?

Les Lilas (Seine-Saint-Denis)

Dans plusieurs espèces animales, la reproduction s’accompagne de la mort de la reproductrice. Le prolongement du vivant de l’espèce signifie la mort de celle qui en est l’agent. Donner la vie, c’est disparaître. Chez le saumon, la lamproie à la différence de l’espèce humaine, la reproduction est fatale à l’animal qui se vide littéralement et à la fin, n’est plus qu’un cadavre auquel est attaché le mâle. Chez l’humain, la reproduction est un moment dangereux mais répété pour les besoins de la survie de l’espèce. Tandis que les premières années sont une hécatombe de petits enfants, notamment dans les pays pauvres de la planète comme en Europe jusqu’au XVIIIe siècle. Voici l’environnement mental et la psychologie individuelle et sociale des individus formatés par la mort qui s’avère être une grande éducatrice. L’humanité s’est transformée du tout au tout avec l’hygiène et la médecine pastorienne. Un nouvel homme est apparu au moment où reculent et ont été éradiquées la mortalité et la morbidité maternelle et infantile. La mort a été  transférée à la vieillesse.

C’est cela qu’il faut rappeler pour comprendre les protestations contre les fermetures d’hôpitaux dans certaines métropoles(notre photo) et, surtout, dans les campagnes. Les logiques comptables sont nécessaires mais faut-il pour autant sacrifier des vies comme le bébé né hier et décédé alors que la mère se rendait à la maternité ? A moins qu’il faille lire cet accident comme un drame peu évitable dans nos sociétés où tout peut arriver si on est là au mauvais moment. Les familles des victimes de Mohammed Merah dans la région en 2012 peuvent en témoigner.

La géographie, c’est cela aussi : être exposé à la mort sur un lieu où rien ne laissait présager qu’elle pourrait frapper là.

 

Pour en savoir plus : la carte interactive du journal La Montagne : http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/2012/10/20/drame-sur-l-a20-8-departements-en-manque-de-maternites-en-france-dont-la-creuse-1303566.html

799 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :