Rêver du monde avec l’Atlas des utopies

Ouvert par Jean-Pierre Denis et Franck Nouchi sur une incantation quasi-évangélique (« Heureux les utopistes »), cet atlas explore un sujet  bien peu traité par les géographes, du reste peu nombreux dans les auteurs. Et pourtant ! En dehors des lieux où naissent les utopies (la Grèce, la Palestine romaine, le désert égyptien, les villes et les régions de la Réforme, le « nouveau monde » des navigateurs européens vers l’Amérique), tout pousse à voir l’utopie « en marche » en des lieux rarement immatériels : les villes d’hier, les campagnes d’aujourd’hui, les pays riches pour les pauvres, les régions tropicales pour les gens du Nord, etc.

L’écologie d’aujourd’hui relaie largement cette capacité de l’homme à imaginer un monde différent du sien, la politique parfois, les révolutions comme celles qui secouent le monde arabe, les « relocalisations » économiques, etc. Les Indignés, « seconds souffles des alters », la construction européenne (que le Nobel a confirmée), les prisons « à ciel ouvert », la fusion nucléaire, les femmes au pouvoir, la recherche des extraterrestres, etc. autant d’options pour penser le futur.

L’atlas fourmille de trouvailles cartographiques comme le monde en 1984 de George Orwell,  le bonheur dans l’urbanisme de Chicago, l’influence du Bauhaus (« vision globale des disciplines artistiques ») et, même, l’inconnu « ce monstre qui nous dévore ». La carte d’Internet « nouveau monde interactif et libre » est présentée sous la forme d’un « paradis numérique ».

Quelques essayistes ont prêté leur plume sur des sujets hautement d’actualité : « la transhumanité : faudra-t-il oublier l’humanisme ? » (J.-C. Guillebaud), la manipulation du climat (S. Foucart). Avec cet étonnant entretien d’Albert Jacquard pour qui « être utopiste, c’est tout demander et pas seulement des morceaux ».

Tous les sujets sont traités par des cartes, quelquefois des infographies. Le pari de Chantal Cabé est gagné. Une grande journaliste et humaniste pleine d’utopies comme il en faut dans nos médias ronronnants.

 

Atlas des utopies, Le Monde-La Vie, 186 p., 12 €

1 505 vues

1 commentaire a été rédigé, ajoutez le vôtre.

Laisser un commentaire

  1. Rétrolien: Leven in Utopia City. | infeitehebiknietstezeggen

%d blogueurs aiment cette page :