Bonne année 2013, les lions africains!

Il n’y en a que pour l’Afrique. Ceux qu’on appelait autrefois les colonisateurs sont devenus, sous le politiquement correct américain, les investisseurs. Vous qui pensiez que l’eldorado était, comme son nom l’indiquait, en Amérique « latine ». Vous n’y pensiez plus : il est in Africa. L’Afrique, devenue la dernière « nouvelle frontière » de l’économie-monde (J.-Ph. Rémy, Le Monde, 31 décembre 2012).

Ce regard – non géographique – sur l’Afrique est celui des économistes et de leur dada : la croissance. 5,5% par an. Jamais ces experts ne parlent de rattrapage sur le reste du monde… McKinsey le cabinet, forcément américain, transforme les Africains en « consommateurs » dans des pays que les réformes micro et macroéconomiques ont rendu plus « résistants aux chocs des crises ». Ces investisseurs parlent de « retours sur investissements », les seconds du monde, qui font de ces pays, non pas des tigres (mot réservé à l’Asie) mais des « lions ».

Voici des lions devenus la proie des compagnies chinoises, latino-américaines et étatsuniennes. « L’Afrique peut compter sur ses ressources naturelles (pétrole, gaz, minerais) » avec des « zones d’exploration prometteuses » (Rift et rivages de l’Océan indien). Rien n’est dit sur le pillage organisé de l’Afrique, du faible profit que les populations tirent de leurs richesses nationales : demandez-le aux Libyens, aux Algériens dont les nomenklaturas militaires ont organisé la mise en coupe réglée des richesses pétrolières, demandez-le aux Congolais, aux Mozambicains, aux Zambiens, aux Zimbabwéens, aux Guinéens, etc.

La Gécamines (RDC)

Enfin, les Africains sont jeunes et forcément un « réservoir de consommateurs ». Ah le beau chiffre de 330 millions de jeunes Africains qui arrivent sur le marché du travail dans les quinze prochaines années ! Pour faire quoi ? McKinsey a pensé au chômage mais le nuage noir est balayé par un mirobolant « 84% de 11 000 personnes interrogées se disant certaines de vouloir leur sort s’améliorer dans l’avenir ». Naïveté ? Inconscience ? Bêtise ?

Au secours ! Ils sont devenus fous ! Vite les anthropologues et les géographes ! Et, en attendant, bonne année 2013, l’Afrique.

2 054 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :