L’Europe, c’est du vent !

Une carte de la mer du Nord

On me dit que les éoliennes n’intéressent personne. Pourtant, une révolution est en marche. Regardez cette carte (source ici) sur un projet énergétique dans cette mer du Nord saturée d’hydrocarbures. Ce n’est pas un tableau d’art contemporain. Mais bien une combinaison de champs d’éoliennes plantées dans les zones économiques exclusives qui vont permettre d’éclairer l’Allemagne, chauffer l’Irlande et les serres hollandaises.

La mer du Nord, c’est du vent en veux-tu en voilà. Et les entreprises rivalisent d’ingéniosité pour en capter les royalties possibles.
Les irrégularités de l’intensité du vent vont permettre de jouer des différences entre une mer dans la tempête ici et un pays qui réclame du courant électrique là. Il faut juste un super-réseau qui va déterritorialiser l’énergie : pas question de dire, ici l’électricité est à moi, là elle est à vous.

Eoliennes en mer du Nord. Der Offshore-Windpark Lillgrund im Oeresund zwischen Malmoe und Kopenhagen unter Mitarbeit der Siemens AG – 7 août 2008 – Foto: Siemens AG/ddp

Fin 2012, une dizaine de pays européens aidés par des fonds communautaires se sont mis d’accord pour relier les pays à ce gigantesque réseau d’ici 2017. L’Irlande et le Royaume-Uni vont échanger de l’électricité après avoir coordonné leur réglementation et conclu un accord d’ici début 2014. Il faut lever des obstacles financiers et techniques comme l’usage du courant continu nécessaire pour éviter les pertes de puissance. Sans compter que la connexion multi-points est très complexe. Mais les 25 électriciens dans le projet ne sont pas découragés malgré les défis.

1 163 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :