Notre-Dame et ses cloches : un nouvel espace campanaire pour Paris

Les cathédrales françaises, comme toutes les églises ou les temples ou les lieux sacrés du pouvoir ne sont pas seulement des monuments. Mais des lieux qui agrandissent leur territoire par un appareillage sonore formé souvent de cloches, parfois de sirènes. Paris se dote ce 23 mars 2013 d’un nouvel ensemble campanaire, huit cloches et un bourdon, en harmonie avec le vieux bourdon Emmanuel, installé depuis 1686.

L’espace sonore de Notre-Dame de Paris est désormais celui de la fin du XVIIIe siècle qui, avec la Révolution, avait vu la fonte de douze cloches, seul le bourdon Emmanuel ayant été épargné. Alain Corbin, l’historien des sensibilités, a raconté ce qui est arrivé aux cloches en France au XIXe siècle dans un livre plein de finesse, « Les cloches de la terre » (Flammarion, 1994).

Clocher de Brantôme

C’est grâce à un échange avec le campanologue des Monuments historiques, Régis Singer, que nous avons pu constater que les cloches de France ne sont pas toutes dans le même environnement physique : au nord, le climat froid et humide a nécessité de protéger les cloches dans des beffrois massifs, renforcés parfois par des abats-sons, avec des cloches de grande taille (les bourdons à Paris pèsent 16 et 6 tonnes) pour être entendues le plus loin possible.  Alors que le climat plus sec de la Méditerranée et du midi en général, n’imposent pas les mêmes contraintes : les cloches y sont nettement plus petites sur ce qu’on appelle des « clochers-murs », le son étant mieux diffusé en environnement sec.

Clocher de Molandier (Aude)

Il est étonnant que le bruit des automobiles et des moteurs pétaradants n’ait pas totalement effacé les sonneries. Le paysage sonore s’est reconstitué au cours du XIXe siècle après le traumatisme de la Révolution qui souhaitait limiter le pouvoir de l’Eglise. Mais on assiste à un rétrécissement de leurs usages et de la rhétorique des cloches. En partie parce que l’urbanisation et ses rythmes ouvriers ont imposé un repos fondé non pas sur le temps journalier mais sur le temps hebdomadaire (et les matins tranquilles, pas les matines de Frère Jacques). Une enquête de Libération raconte ce conflit à Paris entre ceux qui veulent dormir et les autres.

Reste à savoir quel « temps » vont annoncer les nouvelles cloches de Notre-Dame qui est une cathédrale métropolitaine, mais aussi à vocation « nationale », sonnant pour les grands événements historiques.

 

 

Pour en savoir plus :
La première sonnerie de l’ensemble campanaire, le 23 mars 2013

 

 

 

1 695 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :