L’art des Lega au quai Branly

Qu’est-ce que l’art? Une forme d’esthétique, c’est à dire une perception considérée comme « belle » mais à l’heure actuelle, l’art semble se rapprocher de la science, du journalisme, de l’enquête, ou des spectacles vivants. Le beau comme catégorie semble laissé de côté, tant les exemples d' »art laid » ou choquant à escient, sont nombreux.

Mais le point de départ est biaisé, car en fait, on le sait bien, le concept d’art émerge au XVe siècle en Europe de l’Ouest. Auparavant, l’art se confond avec la technique et l’artisanat. Et surtout, les différentes formes d' »art » ont toutes une fonction: la musique, la danse, le théâtre, l’écriture, la peinture etc. s’insèrent dans un contexte souvent ritualisé qui leur donne sens.

Autrement dit, parler d’art pour des cultures extra-européennes procède du faux-sens, voire d’un contre-sens plus ou moins assumé. Ce point, très polémique, est sens cesse débattu, y compris au musée du quai Branly, où l’on se rappelle les polémiques autour de la dénomination « arts premiers ». Mais comment faire pour désigner des techniques variées qui ont toutes pour point commun de développer une esthétique? Nous sommes prisonniers de nos concepts…

A notre niveau, les objets exposés engendrent une émotion esthétique personnelle. Mais n’oublions jamais la fonction de ces objets. Sinon une certaine forme de colonialisme intellectuel se perpétue à notre insu: on admire ce que l’on ne comprend pas, et c’est tout ce qui nous reste… mais ce faisant, nous dévaluons et rabaissons la culture observée.

Dans le cas de ce masque, tout reste énigmatique. Mais pour y voir plus clair, il sera bon de se rendre à l’exposition sur l’ art des Lega d’Afrique centrale à partir du 12 novembre au musée du quai Branly.

808 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :