Fukushima, vous vous souvenez?

Ci-dessus: pollution atmosphérique de Fukushima à son maximum en 2011.

Évaluation des doses prévisionnelles dues à l’irradiation externe par le dépôt la 1re année après l’accident. Source Wikipedia

On ne parle plus guère de Fukushima actuellement. Et pour cause: le gouvernement japonais a promulgué une loi qui criminalise la diffusion d’information sur le site contaminé. Or Fukushima n’est pas qu’une affaire japonaise, elle a un impact mondial.

Il est mondial par les émanations radioactives qui concernent l’ensemble de la planète, et mondial aussi en termes politiques, car la volonté du gouvernement japonais actuel de restreindre, voire d’interdire l’accès à l’information indépendante sur le site, est un signal sinistre pour tout le monde.

En effet, comme j’ai pu l’écrire ailleurs, le nucléaire ne favorise pas le débat démocratique, au contraire: les intérêts sont si puissants et les problèmes si aigus que la tentation de contrôler, voire de museler l’opinion, est toujours présente.

La ville de Namie, abandonnée depuis la catastrophe.

Mais Fukushima est une sorte d’avant-garde. Comme Tchernobyl, le site est le symbole de notre « aménagement de l’espace », tout à fait soucieux des générations futures… On pourrait tout aussi bien dire Fuck Future Generations! parce que c’est beaucoup plus proche de la réalité.

Le Sarcophage de Bilal

L’album de Christin et Bilal publié en 2000, le Sarcophage, préfigurait cet état de fait.

Le site est mal contrôlé, infiltré par le crime organisé, les malfaçons des entreprises chargées du « nettoyage » sont avérées et le personnel y est particulièrement maltraité et exposé.

Bref, c’est un concentré d’erreurs et d’errances qui aboutit à engendrer une situation dangereuse pour le Japon et le reste de la région. Mais les jeux olympiques devant arriver bientôt, le gouvernement tente de mettre une chape de plomb sur ce qui se passe réellement sur place.

Cela en dit long sur le traitement « raisonnable  » de ce genre d’accidents, et sur notre incapacité à gérer des problèmes dont l’ampleur, très visiblement, nous dépasse.

1 953 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :