Le secret géographique de Dubaï

 

Le petit émirat du Golfe persique, Dubaï, qui appartient à la fédération des Emirats arabes unis (dont la capitale est Abu Dhabi), a plusieurs originalités dont une :  il est le plus gros client de l’A380 d’Airbus Industrie. Il vient de se faire livrer son 45e appareil. Pour mémoire, un A 380 transporte entre 489 et 517 passagers. Emirates, la compagnie dubaiote, a en portefeuille 140 achats d’A 380 (sur un total de 309 avions de cette taille, livrés ou commandés, dans le monde). La récente commande de 50 avions qui vient d’être faite porte sur des appareils qui seront livrés entre 2018 et 2023, au moment où le nombre des passagers est en train de flamber dans le monde  : 3 milliards aujourd’hui, le double dans quinze ans !

Pourquoi cette fièvre du transport aérien ? Les Dubaïotes ont dû se faire coacher par un géographe, puisque le numéro deux d’Emirates, Thierry Antinori, un ancien d’Air France, argumente ainsi : « 70% de la population mondiale est à moins de huit heures de Dubaï et toutes les mégalopoles seront accessibles avec les nouveaux avions ». Voici donc le secret le mieux avoué d’Emirates qui a l’ambition de transporter en 2020, c’est-à-dire demain, près de 68 millions de passagers, soit l’équivalent de la population française actuelle !

Le nouveau hub de Dubaï dédié aux A380

Les superjumbos sont accueillis dans un nouveau terminal qui peut recevoir 10 000 passagers d’un coup ! Et autant qui peuvent embarquer en moins de deux heures. Emirates est déjà sur le podium avec 40 millions de passagers, juste en-dessous de United et Delta, mais au-dessus d’Air France-KLM. Avec 15 000 passagers qui transitent chaque heure, tout se rythme par un débit à trois vitesses : passerelle spécifique pour les premières classes, sitôt l’arrêt de l’avion, qui ont un salon dédié. Ils sont 1 500, à peu près, toutes destinations confondues, choyés avec boutiques free tax réservées, caves à vin (dans un pays qui l’interdit…), carte de six entrées, huit plats du monde entier et quatre desserts préparés par des chefs. Ceux de la classe Affaires issus de l’étage supérieur ont passerelle et prestations réservées aussi, comme le spa, la salle de conférence, le coin cigares, l’espace enfants. Enfin, pour les 400 passagers de la classe économique, on les attend dans 11 000 mètres carrés de produits de toutes sortes, ils participent à des loteries (une Ferrari ou une Porsche à gagner tous les mois). Mais Big Brother qui sait tout de leurs goûts, de leurs appétits leur soutire le maximum sans qu’ils s’en rendent vraiment compte. Du reste, chaises longues, espaces de repos, tout est prévu pour une mise en condition pour consommer : écran tactile de 27 pouces pour la machine à café, couplé à un générateur d’odeur de café pour les plus récalcitrants.

Pour que Mahomet ne se retourne pas dans sa tombe, le muezzin appelle à la prière dans la sono cinq fois par jour. Dans les aérogares, quelques fidèles se retrouvent dans les salles de prière…

 

 

 

1 750 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :