Babel : l’humanité menacée d’uniformisation

On chante la diversité du monde, mais on peste contre les langues en uniformisant, en imposant l’une (le français  au XVIIIe siècle) ou l’autre (l’anglais aujourd’hui) comme idiome international. Pourtant, Babel, c’est l’humanité et sa richesse.

Mais on sait que les langues disparaîtraient par centaines. Les mots seraient contaminés par la mondialisation. L’occidentalisation, telle un rouleau compresseur, serait une manière de croire que les humains partagent tous les mêmes notions de base. Heureusement que non !

babelLe juriste et psychanalyste Pierre Legendre publie « Tour du monde des concepts » en utilisant les cartes mentales de neuf univers linguistiques originaux, qui ont leur manière de classer le réel, de le dire et de prendre les décisions. Le résultat est étonnant.  Et pourrait même inquiéter quand on constate que des mots aussi banalement utilisés que « État, loi, contrat, société », etc, sont difficilement exportables tels quels dans les autres aires linguistiques non occidentales. Pire, le déchiffrement s’annonce douloureux même pour des mots « simples » comme « nature » ou « religion » qui n’ont bien souvent pas d’équivalent dans d’autres langues-monde. En japonais, en telle langue africaine ou chinoise, les rapports au corps, au monde ne sont pas exprimés de la même manière. Les mots qui voyagent se métamorphosent, se transforment et donnent des ruptures qui méritent amplement le livre de Pierre Legendre.

Sur plus de 400 pages, il a recensé neuf termes clés, et pour neuf langues leurs « non équivalents ». De quoi faire peur car les différences l’emportent sur les ressemblances et montrent l’ampleur du chantier pour que les sociétés puissent se comprendre. Pierre Legendre prend le parti de montrer comment l’Europe et l’Amérique du nord tentent la déshumanisation des esprits et des peuples du fait du capitalisme mondialisé. Mais qui dit que le libéralisme va gagner la bataille contre la diversité ? Et la diversité ne pourrait-elle pas être autre chose qu’une lutte pour éliminer l’autre ? La question est plus que jamais ouverte.

Tour du monde des concepts, sous la direction de Pierre Legendre, Fayard,  » Poids et mesures du monde « , 444 p., 23 euros.

En une: Ziggourat d’Ur

1 107 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :