Le mystérieux attrait de la mer

Des montagnes trop tentantes ?

On ne rigole pas à l’IFRAP, un think tank créé en 1985 pour contrôler l’efficacité des politiques publiques. Le groupe dénonce les insuffisances et incohérences, et le manque de résultats des fonctions publiques. Et il y a de quoi faire…

Mais à L’Expansion, mensuel du très libéral groupe Roularta, on est pris dans le tripatouillage des données pour interpréter n’importe comment la géographie. Démonstration dans le numéro d’avril 2014, p. 19 : « Les trois communes les plus mal classées au palmarès de l’absentéisme des fonctionnaires municipaux sont Grenoble (20,9 jours d’absence par an), Montpellier (19 jours) et Bordeaux (17 jours). Trois métropoles où résister à l’appel de la mer ou de la montagne est sans doute difficile » cancane le canard économique.

A contrario, les trois villes les mieux classées (Angers, Besançon et Limoges) sont plus éloignées des tentations » dézingue le journal. Mais nous avons retrouvé dans le palmarès de l’absentéisme Caen et Brest pourtant liées à la mer, aussi vertueuses…. que Limoges. Après, vous porterez crédit aux recherches statistiques. Et ici, on donne Montpellier plus paresseuse que Grenoble….

L’absentéisme n’aurait rien à voir avec les petits chefs (cheftaines, parfois) pratiquant le harcèlement ? Des services mal pilotés ? Des tâches mal identifiées ? Des salaires trop élevés ? Messieurs les donneurs de leçon, la géographie est une science trop sérieuse pour être dans vos mains. 

 

 

 

 

 

899 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :