Susan Stockwell, la cartographie comme quête

Susan Stockwell propose des œuvres majestueuses faites à partir de matériaux originaux. Vieilles cartes mères d’ordinateur, laine, sachets de thé pour la Chine ou les Royaume Uni, filtres à café pour l’Amérique du sud, peau de vache…

Le rapport entre les matériaux et le fond de carte utilisé oscille entre sagesse des nations et rappel des réalités économiques et écologiques des pays concernés. Autant on pouvait voir sur les vielles cartes scolaires « Vidal-Lablache » les spécialités économiques de telle région ou de tel pays (« blé », « industrie chimique »), autant ces cartes révèlent par leur matière même ce que l’histoire et la géographie d’un pays recèle et parfois cache.
Le résultat est imposant et mérite vraiment le détour. En voici quelques exemples:

Article initialement publié en juillet 2013, revu en juillet 2015

 

1 482 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :