Le calendrier, ou quand l’espace est du temps… et réciproquement

L’an nouveau a démarré, la ronde des fêtes tout autour du monde a rendu sensible cette entrée dans un nouveau cycle solaire d’un peu plus de 365 jours. Mais on sait bien que ce cycle n’a pas égale importance dans les différentes parties du monde. Comme Gilles Fumey l’a rappelé sur Géographies en Mouvement, l’idolâtrie du 1 renvoie autant à des pratiques symboliques qu’à un véritable décompte du temps, plus pragmatique celui-là, du moins en apparence.

Un exemple de calendrier musulman ancien, Détail d’un almanach. Topkapi Palace Museum Library, MS B 309. D’après Muslim Heritage

Que le calendrier se rapporte à des mouvements des astres, apparents ou réels, ne surprend personne. En revanche, ce Noël 2015 a vu la conjonction de deux fêtes liées l’une au calendrier solaire, et l’autre lunaire: la Nativité chrétienne, et le Mawlid musulman, c’est à dire la naissance du Prophète, ont été célébrées le même jour, c’est à dire le 24 décembre. Même si cette fête du mawlid est considérée comme « non canonique » par les islamistes, sa conjonction avec Noël peut être interprétée comme un beau symbole.

L’observation du soleil peut paraître plus aisée que celle de la lune, et en même temps les calendriers solaires sont peut être moins anciens que les calendriers lunaires.

Tout cela rappelle bien entendu la relativité des découpages spatio-temporels, et en même temps leur nécessité. On ne peut se passer d’un calendrier, et même si le calendrier grégorien a fini par s’imposer, il coexiste avec bien d’autres décomptes du temps.

Un autre aspect oublié dans des sociétés sans paysans comme la nôtre, c’est aussi le rapport entre temps et saisons. C’est la notion de cycle qui prévaut alors, et on pourra en méditer toute la richesse en pensant aussi aux cycles naturels, notamment climatiques, qui semblent bien perturbés aujourd’hui.

En une: une image du système géocentrique calculée par Jean-François Colonna, du site http://www.lactamme.polytechnique.fr

1 102 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :