Hong Kong, une esthétique de la verticalité

Michael Wolf a décidé de photographier une ville bien particulière, Hong Kong, qui concentre environ 7 millions d’habitants sur 1104km². Cela donne une densité de 6405 hab.km², une des plus élevées au monde.

il s’agit en fait d’une densité urbaine, bien sûr, car Hong Kong est presque entièrement bâtie.

Ces photos font prendre conscience de ce que veut dire la « concentration », mais cela nourrit en même temps les fantasmes occidentaux sur les asiatiques « qui vivent comme des fourmis ».

En fait, la sensation de densité, comme beaucoup de choses en géographie, varie énormément d’un pays à un autre. Ce qui nous angoisse et nous oppresse ne pose au contraire pas de problème ailleurs.

Il n’empêche: ces photographies sans horizon font penser à Blade Runner, ou encore Soleil Vert, ces anticipations dans lesquelles l’humanité survit plus qu’elle ne vit.

En même temps, ces variations sur la verticalité expriment aussi une vraie esthétique, moderniste, colorée, un peu monotone aussi.

Portfolio initialement publié en septembre 2013

1 153 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :