Quand la bêtise gratte le ciel…

Quand la bêtise gratte le ciel… Certes, au temps des cathédrales, les voûtes rivalisaient les unes avec les autres de hauteur jusqu’à ce 28 novembre 1284, lorsqu’une partie du choeur de Saint-Pierre de Beauvais s’écroule.Il y eut ces tours aux Etats-Unis et en Europe, ces mégalo World trade centers dont on connaît le destin du plus célèbre d’entre eux, pourtant en cours de reconstruction. Pour 1776 pieds de hauteur, comme l’année de l’indépendance des Etats-Unis, soit 541 mètres.

Le vrai match se joue entre la Chine et les pays du Golfe, Arabie comprise. La Chine se targue d’avoir élevé le tiers des 66 gratte-ciel de plus de 200 mètres sortis de terre en 2012. Dubaï garde le plus haut hôtel, un Marriott à 355 mètres qui appartient à Emirates.

2013 sera une année record avec 95 gratte-ciel attendus : une tour Mercury City à Moscou, un Gran Torre Santiago au Chili avec 300 mètres de record latino-américain. Le clou est un chantier démarrant pour le compte du milliardaire Al-Walid qui vient de se plaindre à Forbes que sa fortune avait été sous-évaluée : une Kingdom Tower au bord de la mer Rouge. Livraison prévue en 2018. Cette tour imaginée par Adrian Smith qu’on connaît à Dubaï pour le Burj Khalifa, appartient à un vaste chantier sur le port de Djeddah. Au 157e étage, les habitants auront une terrasse suspendue et pourront rêver de la protection de l’environnement en milieu aride.

L’urbanisme vertical perd sa raison que la passion ne connaît plus. Quand la bêtise gratte le ciel, on touche le fond.

967 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :