Troisième résidence

Aux nombreuses cohortes du troisième âge qui déambulent entre leurs deux résidences, ville / campagne, ville / mer, ville / montagne, nord / sud, mais à tous ceux qui rêvent (et qui peuvent rêver) d’un troisième point de chute, l’heure est arrivée avec Internet. Breather (à Montréal et New York) est à votre service pour vous louer  un nid au calme, pour faire la sieste…

Vous n’aimez pas la promiscuité du café ou du Starbucks ? Votre téléphone a une batterie à plat ? Julian Smith a une solution pour vous : « Un troisième lieu qui ne serait ni la maison, ni le bureau, et où l’on se sentirait un peu chez soi. Un lieu pour être au calme, dans des grandes villes à l’effervescence permanente », explique le PDG et cofondateur de Breather (1). Est-ce un nouveau bouleversement de l’économie du travail et du logement qui pointe avec cette startup montréalaise ? Trop tôt pour dire, mais une tendance semble se dessiner : 70 lieux de 30  m2 environ repérables sur l’application, proposés à la location entre 23 et 46 euros l’heure. Un clic, un SMS pour le code et, hop, voici votre nid !

L’esprit de la déco est au cocooning, canapé, tapis pour yoga, toiles modernes, thermos pour le café, bonbons… Lumière et calme, y compris pour la sieste. Des petits malins songent déjà à ces versions occidentales des love hôtels japonais. Julian Smith, fondateur de Breather, ne veut pas le croire, il n’y a pas de douche, la femme de ménage passe et le règlement dit non au sexe et aux animaux. Le marketing positionne ces lieux sur le « havre de paix », l’usage professionnel pour petites réunions…
Pour Yoanna Sultan qui a enquêté : « A San Francisco ou Manhattan, là où les loyers sont très élevés et les bureaux peu disponibles, l’offre Breather répond à un besoin.  » Et nous sommes étonnés de voir que beaucoup d’utilisateurs louent nos espaces à la journée. «  En deux ans, Breather aurait fidélisé des milliers de clients. L’idée de traverser l’Atlantique, objectif Londres ou Paris, est dans les cartons. »

————-

(1) Le Monde, 18 avril 2015

 

 

1 109 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :