• Geographica, passé, présent, avenir

    Depuis 2012, date de fondation de ce site, l’offre en ligne de géographie grand public s’est considérablement étoffée. Geographica.net avait été conçu initialement comme une tribune consacrée au traitement de l’actualité sous un angle géographique. À l’époque, la géographie était encore peu représentée sur le web.

    La situation a changé en mieux, avec abondance de sites de qualité, à la fois sur le web, mais aussi Twitter, Instagram… Il y a Géoconfluences, qui a pris un essor remarquable, ce dont one ne peut que se réjouir. C’était au départ Gilles Fumey et moi-même qui animions Geographica.net. Gilles, à partir de 2016, a commencé à se consacrer davantage au site Géographies en mouvement, que nous avions aussi fondé sur Libération.fr, et qu’il anime à présent. J’y publie de temps en temps.

    À partir de 2017, geographica.net est ainsi quasiment entré en sommeil, car désormais seul, j’avais du mal à l’alimenter régulièrement. En outre, le serveur a été assez gravement piraté, et le contenu du site a été presque entièrement détruit. Je suis parvenu à réparer cette avarie, mais pas totalement. C’est pourquoi, encore maintenant, vous trouverez des pages sans images. Je les replace petit à petit, mais cela prend beaucoup de temps. Veuillez m’excuser le désagrément causé.

    Ce site propose néanmoins plus de 800 articles dont beaucoup conservent leur actualité, pour la plupart écrits entre 2012 et 2017. De mon côté, je vais aussi contribuer à relancer mon propre site personnel, bricegruet.net. Les deux sites sont donc liés à présent.

    Geographica.net proposera à présent davantage de contenus en relation avec le graphisme et les arts de l’espace. Depuis le début, Geographica.net mettait l’accent sur les visuels. Cela rejoint le travail effectué pour la revue La Géographie – Terre des Hommes, publié par la Société de géographie.

    J’estime toujours nécessaire la défense et illustration de la géographie, qui reste une science mal connue du grand public, en dépit d’excellentes émissions comme Cultures Monde, de Florian Delorme, sur France Cultures. Les travaux des géographes français gagnent à être davantage connus. C’est pourquoi, même si je publie plus rarement, j’espère réussir à le faire plus régulièrement. Merci à tous ceux qui ont suivi ce site, ont proposé des commentaires, des réactions. Et bienvenue aux nouveaux lecteurs, je souhaite à tous une bonne exploration et de belles découvertes dans ce site et grâce à ce site.

    Brice Gruet