Corée du Sud : Samsung’s State

La Corée a-t-elle la tête dans les étoiles ? Car Samsung qui, en coréen, signifie « trois étoiles » est un tel géant économique qu’on a peine à imaginer un État aussi  dépendant d’une firme. En fait, Samsung est un chaebol, en coréen « entrelacs de prospérité » né dans les années 1960 au moment où le pays veut décoller. En 2012, Samsung vend un smartphone sur trois dans le monde, presque le double d’Apple !

La Corée est un pays qui a été tirée du sous-développement où elle croupissait encore en 1960 par quelques familles d’entrepreneurs que l’État a gavé de contrats publics et de subventions. Si bien que Samsung née du négoce en 1938, est aujourd’hui partout dans l’immobilier, l’hôtellerie, la communication, la santé, les parcs de loisirs, les sports, les assurances, le bâtiment (c’est elle qui a construit le Burj Khalifa à Dubai, la plus haute tour du monde), le pétrole off shore. Avec près de 350 000 salariés, Samsung participe à hauteur de 20% pour les exportations.

Si rien ne peut arrêter Samsung, pas même la copieuse amende de 840 millions d’euros que vient de lui infliger le tribunal de San Jose (Californie) pour avoir copié l’Iphone, elle peut se fixer un plus bel objectif encore : faire citoyen d’honneur le prix Nobel de la paix russe Mihaïl Gorbatchev dont la chef est orné d’une superbe carte de la presqu’île.
G.F.

1 387 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :