Une carte de la France comme un coeur qui bat

Notre ami Christophe Terrier, pilier des Cafés géo de Paris, est passé dans sa longue carrière au ministère du tourisme.
On lui doit d’avoir pensé l’espace non pas comme une photo à un instant T mais comme une période P.

Les géographes représentent le temps dans les cartes avec des flèches, avec des états qui sont superposés. Christophe a fait mieux. Vous l’avez ici qui montre comment la France se peuple et se dépeuple pendant un an. Comparez Paris dépeuplé en août et les villes du Midi surpeuplées : on sait tout cela mais on ne savait pas le faire en carte.

Les cartes à anamorphose, comme celle-ci, sont souvent spectaculaires car elles donnent à voir des territoires parfois méconnaissables tant ils sont déformés… C’est l’ordinateur qui les a rendues possibles car les calculs pour les produire sont longs et complexes. Mais le résultat est là, et de fait ce type de carte rend visible des phénomènes difficiles à « voir » autrement. C’est la beauté d’une pensée, d’un travail rendu visible.

 

Un autre exemple: la carte des votes blancs au second tour de l’élection présidentielle 2012, d’après le blog de Sylvain Kahn

Resterait à compléter cette carte en indiquant des niveaux de vie, des comportements, des pratiques. Et mille autres indicateurs pour que cette pulsation aussi spectaculaire soit-elle, nous raconte un peu plus les rêves de ces humains qui courent en tous sens.

 

1 020 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :