Démesure nucléaire…

Après la catastrophe de Fukushima (car c’en est une, plus personne ne peut le nier…) le « débat » sur le nucléaire a fait long feu en France et ailleurs. Mais ici, il semblerait que les échanges prennent un ton radical et un caractère passionnel à la mesure de l’implication de notre pays dans la dite filière nucléaire. Et comme on le rabâche à l’envi, le nucléaire reste l’un des « fleurons » de notre pâlissante industrie. Il faudrait donc défendre bec et ongles « les emplois », protéger une économie toute entière bâtie sur le nucléaire (civil ou pas). De surcroît, on sous-entend que les anti-nucléaires seraient des irresponsables, des antisociaux ou, allons-y franchement, des traîtres à la patrie et à l’avenir de l’humanité ! On prétend même, que le nucléaire serait l’avenir tout court. Cela rappelle les prétendus débats au moment du referendum autour du « traité européen à valeur constitutionnelle », où l’on assénait avec aplomb qu’en cas d’échec dudit traité l’Europe se retrouverait bien vite dans la situation de la France en 1793… Mais c’était avant la crise institutionnalisée…

Lire la suite sur le blog de Brice Gruet (l’article est en deux parties)

1 067 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :