Réveillon 2012-2013 : de l’Est à l’Ouest, le monde en liesse

Le coup d’envoi de 2013 à Sydney

Les Anciens avaient vu juste. Eux qui ont inventé ce joli mot d’Orient, désignant l’endroit où le soleil se lève, à l’Est donc, ils nous font entrevoir le futur. Un futur qui vient d’Asie. Avec le calendrier qui débute sa course journalière dans les îles du Pacifique, puis la Nouvelle-Zélande, l’Australie (et son feu d’artifice dans la baie de Sydney), nous avions là, durant cette Saint Sylvestre pluvieuse, sur nos écrans, les premiers rayons de 2013. « Plus de 1,5 million de personnes assistaient au feu d’artifice qui embrase le ciel chaque année en baie de Sydney, illuminant son fameux opéra en forme de voiles marines. Le show a été créé et mis en musique par la popstar maison Kylie Minogue » (LePoint.fr).

Une fête géopolitique en Birmanie (Myanmar)

Mais certaines fêtes sont géopolitiques. Quelques heures plus tard, à Rangoon, au Myanmar brimé par une dictature militaire, pour la première fois, on a été à l’unisson du monde. Le Japon a ronronné devant la télévision et en famille alors que les Philippines ont été sous tension avec les pétards qui font des victimes comme chaque année. A quelques fuseaux horaires de là, Dubaï en met plein la vue avec le Burj Khalifa plus que jamais pyrotechnicisé et en musique avec l’orchestre de Prague. Et Dakar se lance dans le « pyro-musical » depuis des barges qui font face au littoral (voici ce qui était annoncé le 31 décembre°.

Moscou n’a pas dérogé au rendez-vous sur la place Rouge. Paris faisait pâle figure : pas de feu d’artifice sur la Tour Eiffel alors que Big Ben en met plein la vue et que la boule de cristal muticolore à New York n’en finit pas de descendre de son pylône pendant soixante longues secondes à Times Square. Rio se jette de joie dans l’océan à Copacabana (voir photo en haut) pendant que Caracas est presque en deuil  et s’inquiète de la santé de son président Chavez.

Ainsi, les images en faisant le tour du monde donne-t-elle à voir une planète qui scande le temps par des scènes de liesse.

Des pôles résistent à cette débauche d’adrénaline : la Chine et l’Inde qui ont leurs coutumes, leurs fêtes calendaires et mettent un sacré bémol à cette globalisation qui enivre l’Occident.

Bonne année 2013 à tous les lecteurs de Geographica et merci d’être avec nous de l’aventure !

824 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :