Chasse au trésor en Tunisie

Ben Ali, comme un receleur. Des millions d’euros récupérés en Tunisie

Dictateurs, tremblez ! Lorsque les peuples vous auront chassé, avant que le tribunal pénal international vous sermonne et vous juge, des avocats seront chargés de récupérer votre trésor ! Les Suisses deviennent (enfin) vertueux, le réchauffement climatique va ensevelir sous les eaux la moitié des paradis fiscaux insulaires et vos proches seront traqués comme du gibier.

Méditez bien ce qui est arrivé à la famille tunisienne Ben Ali. La star d’aujourd’hui, c’est un avocat genevois, Enrico Monfrini, qui tente la chasse au trésor des familles Ben Ali et Trabelsi. La Suisse bloque des millions d’euros sur les comptes du frère de l’épouse Ben Ali, Belhassen Trabelsi. La justice se hâte plus lentement que pour le nettoyage du compte du clan nigérian Abacha, mais l’instruction avance. Et il faut prouver que les biens étaient mal acquis.

Les Suisses ont criminalisé le clan tunisien. Ce qui renverse la charge de la preuve. Les anciens maîtres de Tunis doivent prouver que l’argent était le leur.

A Tunis, plus de cent personnes sont sous le contrôle du ministère des finances. Les entreprises sont progressivement confisquées pour la vente : Ennaki qui vendait des voitures européennes, Banque de Tunisie, City Cars, téléphone Tunisiana. Bientôt Orange, Peugeot…

Touristes, vous pouvez même prévoir un billet d’avion pour une vente exceptionnelle de voitures de luxe et autres trésors de Ben Ali. Cela vous changera des oasis sahariennes. Une  occasion historique si vous regrettez d’avoir manqué la vente des biens nationaux sous la Révolution. Et d’aider les Tunisiens à récupérer leurs biens.

 

 

 

1 283 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :