Retour aux Philippines après le cyclone

Le bilan des victimes du cyclone Haiyan semble se stabiliser autour de 4000 morts et disparus, mais avec énormément de sans abris.

La vidéo suivante montre les effets destructeurs du cyclone, et ses effets induits, notamment sur les site industriels:

Philippines : les ravages du typhon Haiyan vus… par lemondefr

Carte montrant la trace de tous les cyclones tropicaux entre 1985 et 2005. La couleur correspond à l’échelle de Saffir-Simpson selon la légende indiquée. Un seul cyclone dans l’Atlantique Sud : c’est Catarina. (source: Robert A. Rohde)

Cela rappelle bien entendu ce que l’on a pu voir aux États Unis récemment. La carte de répartition des cyclones montre d’ailleurs assez clairement leur aire d’apparition:

Le cyclone se forme en zone intertropicale, la carte ci-contre le montre bien, à l’exception de l’Atlantique sud, quasiment pas touché par le phénomène. Le traitement médiatique de ces catastrophes naturelles laisse souvent à désirer car la recherche du sensationnel à tout prix finit par donner une vision faussée de ces événements. En effet, les cyclones sont courants, tout comme les tornades, les séismes ou les glissements de terrain.

 

Reste à savoir à quelle fréquence ces désastres surviennent, et là s’ouvre un espace d’incertitude.On ne peut que difficilement prévoir. En revanche, on sait de mieux en mieux lire les signes précurseurs, et l’on connaît de mieux en mieux les processus.

La maîtrise totale du climat est un rêve aussi fou qu’impossible. L’ingénierie climatique a pourtant ses défenseurs, apprentis sorciers d’une manipulation généralisée de l’environnement au nom de la science.

Science folle en ce cas, et qui tombe dans un travers bien connu des anciens: l’hubris, cette fameuse démesure qui conduit aux plus grands désastres. Mais ceci est une autre affaire.

 

Image en une: carte des zones affectées par le cyclone Haiyan au 11 novembre 2013. Source: http://epmaps.wfp.org (World Food Program, United Nations)

1 707 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :