La grotte Chauvet au patrimoine mondial de l’Humanité

La grotte Chauvet entre dans le prestigieux Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO. Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco, lors de la 38e session organisée au Qatar le 22 juin 2014, a en effet décidé d’inscrire la grotte ornée Chauvet-Pont d’Arc sur la liste des biens culturels du patrimoine mondial. Sa réplique prend le nom de Caverne du Pont-d’Arc.

Cette grotte (ou caverne, comme l’on voudra), recèle parmi les plus anciennes peintures pariétales de l’histoire humaine. D’après les datations effectuées à différentes reprises, les peintures remonteraient à l’aurignacien, c’est à dire quelque 36 000 ans avant le présent environ.

Comme l’indique le communiqué de presse: « Il y a 36 000 ans, des hommes et des femmes créaient sur les parois de calcaire de la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet, des œuvres uniques et bouleversantes figées pour l’éternité dans leur écrin de calcite et d’argile. Cette immense cathédrale naturelle, inviolée depuis plusieurs dizaines de millénaires, a été découverte le 18 décembre 1994 en Ardèche, à Vallon-Pont-d’Arc  par trois spéléologues amateurs Jean-Marie Chauvet, Éliette Brunel et Christian Hilaire. La dimension unique et universelle de la grotte est indéniable. Ce joyau présente trois caractéristiques très rarement réunies : l’ancienneté, la qualité de la conservation et la richesse et l’abondance des représentations artistiques : 1 000 dessins dont 425 figures animales. Le bestiaire de la grotte avec 14 espèces différentes représentées, dont une majorité d’animaux dangereux (ours des cavernes, rhinocéros laineux, mammouths, félins…) est inédit avec certaines représentations uniques dans l’art pariétal paléolithique (panthère, hibou, partie inférieure du corps féminin). La Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet est un trésor remarquablement conservé, objet de recherche inestimable pour les scientifiques du monde entier.
La procédure du classement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO est le résultat de 7 années de travail. Cette candidature a fait l’objet d’un partenariat exemplaire réunissant le Syndicat mixte de la Caverne du Pont-d’Arc, les services de l’État, le Conseil général de l’Ardèche, la Région Rhône-Alpes, l’association pour la mise en valeur de la Grotte ornée du Pont-d’Arc dite Grotte Chauvet qui ont su mobiliser autour d’eux l’ensemble des élus et acteurs institutionnels et associatifs. »

La grotte Chauvet: principales figures. © SYCPA (attention fichier lourd)

Mais pourquoi parler d’une grotte dans un site consacré à la géographie? C’est que cette grotte correspond à une spatialité bien particulière, et si l’on considère que les cavernes sont souvent vues comme des réductions du monde, en ce cas la grotte Chauvet présente donc bien une sorte de modèle réduit du monde. Rien n’est laissé au hasard…

Bien entendu, nous n’avons aucune trace d’explication de ce type, mais en la comparant avec différents systèmes symboliques on trouve une relation très forte entre la caverne et le monde. De là s’élabore tout un système d’analogies très fines.

Ceux qui croient que nos ancêtres étaient des sauvages vêtus de peaux de bête grossières incapables d’élaborer une pensée subtile en seront pour leur frais: la qualité d’exécution des motifs bat totalement en brèche les conceptions évolutionnistes de l’art. Ce fragment d’une culture très ancienne reflète « dans son ordre » un savoir-faire et une habileté pour le dessin achevés.

Quant au projet de reproduction de la grotte en vraie grandeur, il est, comme le souligne le texte du communiqué de presse, très ambitieux. Une maquette géante, mais réalisée avec une débauche de moyens techniques à la hauteur de l’importance du site.

Relevé 3D de la Caverne-du-Pont-dArc © illustration Guy PERA

Celui-ci devrait ouvrir en 2015. En attendant, pour patienter, on peut lire les ouvrages de Jean Clottes sur l’art préhistorique. Les autres grottes ornées découvertes dans le reste du monde sont assez nombreuses, mais celle-ci est tout à fait exceptionnelle par son ancienneté et la qualité des dessins qui s’y trouvent. C’est pourquoi la reproduction du site s’imposait. On peut supposer qu’il s’agit d’une très bonne nouvelle pour l’Ardèche et la région tout entière, du fait de l’engouement touristique probable pour cette grotte.

2 812 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :