Le tout petit monde du journal de 20h

Comment le journal télévisé voit-il le monde? C’est ce qu’illustre le diagramme proposé par Télérama et relayé par Big Browser, qui nous montre un très petit monde, une sorte d’archipel déformé, comme ces cartes anamorphosées en vogue depuis quelques années. L’Europe presque absente, une énorme Amérique, et quelques autres pays en périphérie…

Un monde donc très partiel, et qui fait la part belle à l’événement. Comme le disent les articles de ces deux sites, la fonte des budgets entraîne le recul du traitement de l’actualité internationale. Mais le pli franco-français s’affirme encore plus, et donne un aspect plutôt étriqué à ces JT censés parler de l’international de manière pertinente et équilibrée. Or, nous somme loin du compte!

Les USA arrivent largement en tête, loin devant la plupart des autres pays. La mondialisation à la sauce yankee a donc des effets concrets sur notre manière même d’observer le monde. Les États-Unis, qui sont déjà de grands pourvoyeurs de média à leur sujet, sont eux-mêmes à l’honneur dans les journaux télévisés français. En littérature, on appellerait cela une mise en abyme. On parle donc tout le temps du même sujet. Puis viennent quelques pays d’Europe occidentale, Grande Bretagne, Italie, Allemagne, et les pays émergents ou émergés, Russie, Brésil, Inde: on croirait parcourir les programmes de géographie du secondaire qui font la part belle aux « puissances ». Comme si la vie des « petits » pays n’avait aucun intérêt…

On sait bien que le JT n’a pas toujours un regard très pertinent, mais surtout il peut cultiver la peur chez les spectateurs peu avertis. C’est le petit bout de la lorgnette de l’information.

Mais on pourrait souhaiter avoir une information plus distanciée, moins catastrophiste aussi. Comme le fait remarquer Émilie Gavoille, de Télérama, l’Afrique est presque toujours présentée de manière péjorative. Mais toute l’Afrique n’est pas là…

Mais alors comment se tenir informé de l’actualité internationale en dehors du pur événementiel, parfois fabriqué de toute pièce? Il y a bien Radio France International; Mais pour la télévision? France 3 peut être, mais là aussi c’est la peau de chagrin. Arte? idem

Échapper à la caricature dans les JT sur l’international est difficile, mais pas impossible. Il reste encore à faire un gros travail de pédagogie, surtout si l’on pense aux cartes souvent indigentes présentées à la télévision. Les Français seraient nuls en géographie. A voir, mais il est vrai que la géographie en tant que telle est peu présente à la télévision.

Le journal télévisé dure peu, reste souvent à la surface des choses. Mais il y a un bon moyen d’en apprendre plus pendant un reportage: c’est de regarder derrière le journaliste filmé pour deviner ce qui se passe sur le terrain. Ouvrir le champ de la caméra en somme. C’est peut être l’une des clefs pour comprendre « ce qui se passe »?

 

NB: Tous les chiffres émanent des données rassemblées par l’Institut national de l’audiovisuel (INA) dans son baromètre trimestriel des JT. Consulter notamment le n° 33 d’INA STAT, « Le monde dans les JT » (mars 2014).
1 972 vues

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :